Histoire de la restauration, le Pont de Tolbiac à Paris

Le pont de Tolbiac qui enjambe aujourd'hui la Seine aux pieds de la Grande Bibliothèque, livré en 1882, fut reconstruit en 1893, en pierre de Damparis (Jura), après les dégâts occasionnés par la grande débâcle des glaces de 1890.

Il présente cinq arches elliptiques avec une ouverture centrale de 35 m, deux latérales, symétriques de 32 m et deux près des berges de 29 m, pour une longueur totale d'environ 210 m.

Un peu plus d'un siècle après sa reconstruction, les dégradations subies nécessitaient une importante campagne de restauration.

Entrepris au début de l'année 2001, ces travaux menés par une entreprise spécialisée dans la restauration des monuments historiques, ont concerné la totalité des parapets (modillons, entre-modillons, corniches, dés, socles, balustres, main-courantes), sur environ 420 m linéaires. Ils étaient placés sous la responsabilité de la ville de Paris.

Pour remplacer le matériau d'origine, la mairie de Paris a choisi la pierre de Comblanchien moucheté.

Au total, ce chantier assez unique en pierre dure, dont la fourniture a débuté en février 2001, pour s'achever en fin d'année, représente 450 m3 de produits finis avec de nombreuses difficultés techniques de taille au niveau des parapets courbes, des pièces d'angles ou de certains éléments massifs qui pouvaient atteindre 2,50 m de long.

Pont de Tolbiac avant restauration

Pont de Tolbiac avant restauration

Pont de Tolbiac après restauration

Pont de Tolbiac après restauration

Infos annexes

la pierre bourgogne

DECOUVREZ LE FILM,
PIERRE DE BOURGOGNE
,
matière d'hier et de demain !

carte-des-bassins

découvrir !

la pierre bourgogne

Découvrir toutes les pierres de Bourgogne

découvrir !